• Inès Chassignole

Idée reçue en nutrition : pour garder la ligne, ne pas faire d'écart



FAUX.


"Garder la ligne" vaste sujet... mais tellement entendu et relayé dans bon nombre de magazine à l'approche des beaux jours.


On va préciser ici la notion d'écart qui est souvent évoqué lorsqu'on consomme un aliment dit "interdit" en tout cas, qui ne permettrait pas de garder cette ligne "qui font grossir".


De fait, les patients qui considèrent faire un écart on en fait établit une distinction plus ou moins rigide entre les aliments "bons" pour perdre/maintenir le poids et les aliments "mauvais" pour perdre/maintenir le poids .

Consommer un aliment "mauvais" peut alors engendrer une forte culpabilité : et c'est le lit de ce qu'on appelle la restriction cognitive alimentaire.


Le fait même de penser « ECART » laisse sous-entendre qu’il faudrait « CADRER » l’alimentation et donc définir des « REGLES » pour garder la ligne… un vrai gloubiboulga en matière de gestion du poids.


Pour être dans un bon rapport avec la nourriture, bien dans sa tête mais aussi bien dans son corps, l’alimentation que l’on adopte doit répondre à nos valeurs profondes ainsi qu'à nos besoins. Un contrôle restrictif ne montre aucune efficacité et apporte bien plus de déséquilibre/perturbations dans la gestion du poids.


Prendre conscience de ces règles alimentaires et être en capacité de les assouplir est essentiel pour une meilleure relation à la nourriture et relâcher le contrôle du poids par la restriction qui est totalement contre-productif.

5 vues0 commentaire