• Inès Chassignole

Le nutriscore

Mis à jour : oct. 28



Le Nutri-Score est un logo non-obligatoire mis au point par les autorités de santé que l’on peut retrouver sur l’emballage des produits. Il informe en un coup d’œil sur leur qualité nutritionnelle et permet de choisir plus facilement vos produits.


Mais comment se calcule t il ?

Qu'est-ce qui est pris en compte ?

Quels sont ses avantages et ses limites ?


C'est ce que nous allons voir dans cet article.


Qu'est-ce que le nutri-score ?


Le Nutriscore est un logo nutritionnel facultatif apposé en face avant des emballages qui fournit une information simplifiée en classant les produits alimentaires uniquement selon leur qualité nutritionnelle sur une échelle à 5  niveaux associant une couleur à une lettre de A (vert foncé) pour les produits de « meilleure qualité nutritionnelle » à E (orange foncé) pour ceux de « moins bonne qualité nutritionnelle ».


Comment est-il calculé ?



Le Nutri-Score est calculé pour 100 g ou 100 ml en s’appuyant essentiellement sur les informations de la déclaration nutritionnelle obligatoire (voir : article "comment lire une étiquette alimentaire" et les déclarations nutritionnelles obligatoires)



Point – + point + = score nutritionnel


Ce sont ces catégories de points favorables/défavorables qui orientent nos choix. Mais nous verrons plus tard dans l'article qu'il faut parfois faire preuve de nuance, par exemple tous les aliments riches en protéine ne sont pas forcément bons pour la santé (exemple barre hyper protéinée) et tous les aliments riches en acides gras saturés ne sont pas mauvais pour la santé (exemple des huiles, 100 % gras).


Le Nutri-Score s’appose sur les produits alimentaires et boissons emballés avec un étiquetage nutritionnel, ce qui exclut généralement ;

  • Les produits non transformés (fruits et légumes frais, viandes crues, miel…).

  • Les herbes aromatiques, les épices, le sel, les édulcorants, thé, café, levures.

  • Les boissons alcoolisées (> 1,2% d’alcool).

  • Egalement les produits destinés aux 0-3 ans.

N'oublions pas, il est facultatif donc tous les industriels n'ont pas obligation à le faire figurer.

Comment utiliser le nutriscore ?


Le Nutri-Score aide les consommateurs à faire de meilleurs choix alimentaires et permet :

  • De comparer les produits d’une même catégorie


  • De comparer les marques de produits similaires

Exemple pour les yaourts aux fruits :

Activia aux fruits nutriscore B et Yaourt de savoie aux fruits nutriscore C.

Quelles sont les limites :

  • Ne prend pas en compte l’ensemble des micronutriments : le calcul du Nutri-Score comptabilise le pourcentage de fruits et légumes donc, indirectement, les vitamines et minéraux qu’ils apportent, mais ne prend pas en compte leurs teneurs.

  • Ne prend pas en compte les additifs et le degré de transformation du produit : Tous les additifs dangereux pour la santé : conservateurs, colorants, exhausteurs de goût, agents texturants…ne sont pas pris en compte dans le Nutri-score. Vous pouvez donc vous retrouver avec des produits A ayant des additifs nocifs.

  • Il ne permet pas d'équilibrer son alimentation : l’équilibre alimentaire se construit sur plusieurs jours et dépend certes de la qualité nutritionnelle des produits, mais également de la variété des aliments, de la préparation, des portions et de la fréquence de consommation. Consommer que des produits avec un nutriscore A ou B ne permet pas l'équilibre alimentaire ; exemple des huiles, bien souvent nutriscore D car riche en graisses, lorsque nous en avons besoin !

  • De comparer l’intérêt nutritionnel d’aliments de catégories différentes : comparer des produits de catégories différentes n’a pas de sens : même s’ils ont un score identique, leurs caractéristiques nutritionnelles et usages peuvent être très différents.

  • Le Nutri-Score se calcule pour 100 g ou 100 ml sans tenir compte des portions recommandées : pour le chocolat, consommer 100 g reviendrait souvent à manger la tablette ! de même pour notre fameuse huile de nutriscore D, nous en consommons 10 à 20 ml par jour... bien loin des 100 ml. Il faut donc tenir compte des portions consommées.


Conclusion : le nutriscore est un bon outil si on sait l'utiliser. Principalement pour comparer deux produits identiques.

Toutefois, gardons un esprit critique quant à nos choix de produits : un produit peut avoir un nutriscore A et contenir du sucre (lorsqu'initialement le produit brut n'en contient pas) ou encore avoir un nutriscore A et être ultra-transformé.


Pour exemple ces pâtes dont la composition est la suivante ; Eau, tomates concassées 15% pâte semoule de blé dur, eau, poudre d'épinard 0,1% concentré de tomate 1à,7% oignons jus de tomate 6% fromages (fromage de chèvre 1,5%, emmental 1,4%) tofu 2,7% 'eau, graines de soja, gélifiants chlorure de calcium et nigari) huile de colza, plantes aromatiques épinard 0;9% sel de mer, sucre de canne, chapelure blé, huile de tournesol, acidifiant acide citrique.

Un peu long pour des pâtes aux épinards, non ?

Bio, mais pas exempt d'additif.

Et le degré de transformation évalué par l'indice NOVA estimé à 4 pour ultra-transformé.


Gardons les yeux ouverts!


Voir l'article ; quelles alternatives au nutri-score.



250 avenue Maréchal Foch

01 400 Châtillon sur Chalaronne

Le lundi & le mardi

Tél.: 06 69 46 76 03

ic.dietetique@gmail.com

  • White Facebook Icon

Suivez mon actualité :