• Inès Chassignole

Pour quelle(s) faim mangez-vous ?


Le Dr Jan Chozen Bays identifie 7 sortes de faim, qui répondent à des besoins différents. Lorsqu’on a « faim » et que l'on se prépare à manger, il n'est pas rare que je vous invite à passer à table en conscience voire parfois de déguster un aliment en pleine conscience. D'après son ouvrage "Manger en pleine conscience", voici les 7 sortes de faim que vous pouvez dès à présent explorer sur un aliment choisi.

1. La faim des yeux

Ne dit-on pas de manger avec les yeux ? Là où rapidement la fourchette passe de l'assiette à la bouche en chemin unique, le premier temps d'observation concerne le sens de la vue. Prenez le temps de regarder votre aliment, sa couleur, sa forme et sa texture. Comment le trouvez-vous ? Tentez d’identifier ce qui sollicite vos yeux dans cet aliment. Une faim est-elle provoquée par les perceptions de cet aliment avec vos yeux ?

2. La faim du nez

Qui n'a jamais été invité à rentrer dans une boulangerie par la seule odeur qui émanait des fourneaux ? Pourquoi passer à côté de ce sens lors de la dégustation de votre repas ? Humez votre aliment une première fois. Attendez un peu tout en observant les différentes effluves qui partent, celles qui restent... Puis recommencez. Tentez d’identifier ce que l’odeur évoque dans le reste de votre corps. Quelle est l’intensité de la faim provoquée par les perceptions de cet aliment avec votre nez ?

3. Faim de la bouche

Celle que l'on serait tenter de satisfaire au plus vite! Et bien que lieu du goût et siège du plaisir gustatif, le temps de passage est souvent raccourci. Alors prenez le temps, placez l’aliment dans votre bouche d'abord sans le mastiquer. Promenez l’aliment dans votre bouche avec votre langue pour en apprécier la texture, percevoir si un arôme s'en dégage déjà. Mastiquez une seule fois pour en libérer davantage. Votre bouche a-t-elle envie de répéter l’expérience ? Quelle est l’intensité de la faim perçue par votre bouche ?

4. Faim de l'estomac

La faim perçue par le tiraillement plus ou moins important de l'estomac, celle qui semble répondre à un besoin physiologique d'apport d'énergie. Mastiquez lentement l’aliment en observant les changements de texture et de goût et avant de reprendre une bouchée : votre estomac est-il satisfait ? L'intensité de votre faim initialement perçue est-elle différente ? À quel point votre estomac a-t-il encore envie de recevoir cet aliment ?

5. Faim des cellules

Ce serait une faim plus qualitative. Au moment de manger, nous nous orientons vers tel ou tel type d'aliment. D'une part, pour une question de gout mais également plus spontanément parce-que notre organisme est capable de nous orienter vers les aliments qui vont fournir le plus de nutriment dont le corps manque. Ainsi, en manque de vitamine C on aura une envie spontanée de fruits frais alors que ce n'est pas forcément dans nos habitudes. Prenez conscience de la façon dont l’aliment est absorbé par les cellules votre corps. Imaginer comment les cellules de votre corps accueillent cet aliment ?

6. Faim de l'esprit

Nous sommes envahis de messages nutritionnels variés, parfois contradictoires, d’injonctions diverses que nous intégrons plus ou moins consciemment. Nous nous créons ainsi notre propre doctrine alimentaire sur ce qui est bon ou non pour la santé et tentons tant bien que mal de nous y conformer. Écoutez ce que dit votre esprit concernant votre aliment. Ce discours intérieur débute souvent par « il faut » ou « il ne faut pas » selon ce qui alimente la faim de votre esprit. À quel degré votre esprit a-t-il envie que vous mangiez davantage cet aliment ?

7. Faim du cœur

Un aliment peut faire appel à des souvenirs, des émotions dès lors que la personne le consomme. Prenez un moment pour considérer votre aliment avec bienveillance, quel qu'il soit. Tentez d’identifier ce que ressent votre cœur. À combien évaluez-vous le réconfort qu’il vous procure ? Votre cœur souhaiterait-il que vous en mangiez davantage ?

Des ateliers seront prochainement ouverts, pour pratiquer une dégustation en pleine conscience, en groupe pour partager nos expériences, au cabinet.

Belle journée à vous


250 avenue Maréchal Foch

01 400 Châtillon sur Chalaronne

Le lundi & le mardi

Tél.: 06 69 46 76 03

ic.dietetique@gmail.com

  • White Facebook Icon

Suivez mon actualité :